vendredi 3 juillet 2015

Courgettes rôties au four aux poivrons, tomates et cumin

Ma belle soeur, qui me connait bien, m'a offert pour mon anniversaire un très joli livre en anglais intitulé "Persiana", de Sabrina Ghayour.
Elle y décrit la cuisine persane, c'est à dire d'Iran, et de toute cette région. Très proche de la cuisine libanaise sa voisine, on y retrouve beaucoup de plats connus comme le taboulé vert, le houmous, certains produits particuliers comme le khask (une sorte de poudre de yaourt fermenté), le sumac, le sésame. On est aussi assez proche de la cuisine Israélienne comme dans le livre de Yotam Ottolengui et Sami Tamimi "Jérusalem". Et grosso modo, c'est la cuisine que j'aime ! Déjà, rien que d'entendre "cuisine persane", moi, je voyage et je rêve.
Beaucoup de légumes en bonne cuisine méditerranéenne qui se respecte, des viandes rôties, des desserts parfumés, bref, je me régale en le feuilletant et en faisant du "lèche-pages" !
Déjà plein de marque pages, c'est pourtant une autre recette que j'ai réalisée en premier, inspirée des toutes petites courgettes toutes jolies que j'ai trouvées sur le marché !
C'est un plat de courgettes rôties aux tomates, à l'ail et au cumin. J'y ai juste rajouté des petits poivrons rouges trouvés en même temps, et mis beaucoup moins d'ail que préconisé dans la recette originale, juste parce que je n'en avais plus et que je n'ai pas pensé à en racheter ! A mon avis, il est très important d'utiliser de toutes petites courgettes qui seront bien tendres, sans graines et qui ne rendront pas d'eau.

Pour rester dans le thème oriental, j'ai accompagné mes courgettes de tranches de haloumi grillé, ce fromage d'orient, un mélange entre la feta (le côté salé) et la mozzarella (la texture lisse, mais plus ferme). On fait griller le fromage, ce qui le transforme en "chewing-gum" salé que personnellement j'aime beaucoup mais peut en dérouter certains. Pourquoi pas alors servir avec une bonne fêta émiettée à la place ?
Si vous avez envie de tester le haloumi, la marque Salakis en propose désormais en France depuis l'an dernier, sous le nom de "Grillis" (car c'est une AOP, comme la féta, et n'a le droit de porter le nom que le fromage fabriqué sur place). A tester sur vos salades d'été ou lors de vos barbecues dans des brochettes avec des légumes par exemple ?

Allez hop ! la recette !

Pour 6 personnes

600-800 g de toutes petites courgettes
3 ou 4 petits poivrons rouges (ou un gros)
1 tête d'ail (ou moins, selon votre goût)
6 tomates bien mûres
1 cuillère à soupe d'origan séché
1 cuillère à soupe de cumin moulu
Huile d'olive
sel, poivre du moulin

Préchauffer le four à 200°
Sur une plaque, recouverte de papier sulfurisé, déposer les courgettes lavées et coupées en deux dans le sens de la longueur.
Parsemer dessus l'ail émincé finement, ainsi que le cumin et l'origan.
Couper et épépiner les tomates et les couper en morceaux. Les disposer sur les courgettes et mélanger le tout. Arroser d'un bon filet d'huile d'olive, saupoudrer de sel et de poivre moulu.
Enfourner pour environ 1/2 heure en retournant les légumes à mi cuisson, jusqu'à ce que les courgettes soient tendres sous la pointe du couteau.
Servir avec des tranches de haloumi grillé, ou encore de la fêta émiettée si vous voulez en faire un plat complet, ou en accompagnement de grillades.





vendredi 26 juin 2015

Muffins à la ricotta, aux abricots et fleur d'oranger

Je vous propose aujourd'hui une variante d'une recette que j'ai déjà donnée il y a longtemps, celles des muffins à la ricotta et au citron mais dans une version fruitée et estivale cette fois. 
Un doux parfum d'eau de fleur d'oranger, quelques abricots fondants et acidulés et toujours le moelleux incomparable de la base de ricotta, voilà une petite gourmandise toute douce. 
Très rapides à faire, il se conservent bien dans une boite en métal type boite à gâteaux en fer blanc et seront aussi bons à l'heure du goûter avec leur petite croûte croustillante en sortant du four qu'au petit déjeuner le lendemain, plus moelleux encore. 

Bien sûr, la base de pâte à muffins est déclinable avec tous les fruits d'été (fraises, pêches, nectarines...) comme ceux d'automne (pommes, poires) voire même exotiques. Parfumez la de vanille, d'épices comme la cannelle ou le gingembre, selon les fruits que vous utilisez. 

Allez hop la recette ! 

Pour 12 muffins :
200 g de farine à gâteaux (avec levure incorporée, ou 200 g de farine et une cuillère à café de levure chimique)
1 cuillère à café de bicarbonate de sodium 
125 g de beurre ramolli 
150 g de sucre en poudre 
250 de ricotta 
Un oeuf entier
3 cuillères à soupe d'eau de fleur d'oranger (la vraie, chez les épiciers orientaux, pas l'arôme vendu en supermarchés, c'est incomparable !) 
8 à 10 abricots 


Préchauffer le four à 180° C.
Mélanger la farine, la levure éventuellement si ce n'est pas une farine avec levure incorporée et le bicarbonate.
Mélanger dans un autre saladier le beurre ramolli, le sucre en poudre puis ajouter la ricotta, l'oeuf entier et l'eau de fleur d'oranger. 
Ajouter en trois fois le mélange de farine et bicarbonate sans trop travailler la pâte.
Verser dans des moules à muffins, chemisés de caissettes en papier en glissant un quartier d'abricot au milieu. déposer deux quartiers d'abricots sur le dessus en les enfonçant légèrement.  Parsemer chaque muffin d'une pincée de sucre roux. Enfourner à 180° pour 25 minutes.
A déguster au goûter avec un thé, ou au petit déjeuner.



vendredi 19 juin 2015

Courgettes farcies aux légumes et petites pâtes sardes

Aujourd'hui, je vous propose une jolie petite recette de légumes farcis, toute légère et savoureuse. Des courgettes rondes (et un poivron) farcis aux petits légumes et aux fregulas sarde qui sont des petites pâtes sardes grillées Elles se présentent comme des petites billes rondes, un peu grillées ce qui leur donne un goût particulier. si vous n'en trouvez pas, remplacez-les par n'importe quelles pâtes de tout petit format comme celles que l'on met dans les potages (les piombi, les "risi" etc...) Un petit parfum de thym et de pesto, une touche de parmesan et voilà un joli petit plat aux couleurs de l'été.
 Les légumes farcis sont un grand classique provençal avec de la viande mais ils sont toujours aussi délicieux en version végétarienne comme ici ! 
N'hésitez pas a multiplier les proportions selon le nombre de convives ou pour en surgeler une partie.




Allez hop ! La recette ! 
Pour deux personnes
4 courgettes rondes (ou d'autres légumes comme ici un demi poivron car une de mes courgettes s'était abîmée au frigo !)
1 oignon
1/2 poivron jaune ici (ou rouge)
1 petite courgette longue
60 g de petites pâtes sèches (fregulas, piombi, riso, type pâtes à potage)
2 cuil à café d'huile d'olive
2 cuil à café de sauce pesto
Sel, poivre, thym sec

Couper un chapeau aux courgettes et creuser délicatement l'intérieur avec une cuillère en prenant garde de ne pas percer le fond. Éventuellement, couper une fine lamelle sous la courgette pour qu'elle tienne bien sur sa base.
Précuire les courgettes à la vapeur pendant 10 minutes (sinon elles n'auront pas le temps de cuire au four et resteraient presque crues et trop croquantes).
Couper tous les légumes en petits dés et les faire revenir dans une poêle avec l'huile d'olive pendant 5 minutes. Ajouter les pâtes et remuer. Verser 3 fois le volume des pâtes d'eau, du sel, du poivre, un peu de thym et faire cuire en remuant jusqu'à ce que le liquide soit évaporé et les pâtes cuites. Ajouter le pesto et mélanger à nouveau.
Garnir les courgettes de farce et les déposer dans un plat à four. Verser un petit centimètre d'eau au fond du plat et râper le parmesan sur le dessus des légumes. Poser les chapeaux des courgettes sur les côtés.
Enfourner pour 25 minutes à 180° et servir bien chaud en replaçant les petits chapeaux.



vendredi 12 juin 2015

Verrines de mousse de framboises aux meringues





Aujourd'hui je vous propose un petit dessert facile et léger aux couleurs de l'été.
Lors d'un divin week end percheron chez des amis pour la communion d'une jolie petite brunette, la maitresse de maison m'a demandé de l'aider en réalisant un dessert dont elle avait vu la recette dans un livre car elle avait beaucoup à faire en même temps. Pas de souci, je me suis exécutée avec plaisir. J'ai un peu fait à ma sauce, inspirée par la recette originelle mais en roue libre pour les quantités et ma petite touche pour la présentation.
C'est une verrine toute simple composée d'une mousse aux framboises et de meringues concassées un peu dans l'esprit d'un Eton mess, ce dessert anglais composé de meringue, crème fouettée et fruits rouges, en général des fraises.
Facile à faire, rapide et en plus à préparer à l'avance ce qui est pratique quand on a beaucoup à faire pour un repas de fête.
.

Les prochaines semaines, mes billets risquent d'être eux aussi assez simples car mon ordinateur a rendu l'âme et que je vais être obligée de faire mes posts depuis une tablette, et qui plus est avec les photos prises avec mon téléphone puisque je ne peux plus charger celles de mon appareil photo... J'espère que vous saurez être indulgents le temps que je remplace mon matériel récalcitrant !

Allez hop, la recette !


Pour une vingtaine de petites verrines

500 g de framboises surgelées
60 cl de crème fleurette entière bien froide
3 belles meringues du pâtissier ou un sachet de petites meringues
4 feuilles de gélatine ou 4 g d'agar agar
Quelques framboises entières pour la déco
(Il n'y a pas de sucre dans la recette car les meringues sont elles même très sucrées mais si vous le souhaitez rajoutez en un peu dans le coulis même si nous avons trouvé que c'était très bien équilibré ainsi)

Mettre les framboises dans une casserole sur le feu et porter à ébullition en remuant de temps en temps, jusqu'à obtenir un coulis pendant environ 10 minutes.
Mettre les feuilles de gélatine dans un bol d'eau froide pour qu'elles ramollissent.
Une fois le coulis prêt, mettre une cuillère de coulis de fruits dans le fond de chaque verrine.
Essorer la gélatine entre vos mains pour enlever l'eau et l'ajouter au reste de coulis chaud pour la faire fondre hors du feu. Si vous utilisez de l'agar agar, mettez le dans le coulis chaud et maintenir l'ébullition une bonne minute. Réserver et laisser tiédir le temps de préparer la crème.
Dans un grand saladier ou le bol du robot avec le fouet, monter la crème en chantilly pendant quelques minutes jusqu'à ce qu'elle soit ferme. A l'aide d'une spatule, incorporer le coulis gelatiné de façon délicate pour ne pas faire retomber la crème.
Mettre la mousse de framboise dans une poche à douille ou un sac congélation. Couper un petit coin du sac congélation si c'est ce que vous utilisez et garnir les verrines à mi hauteur.
Concasser grossierement les meringues et en disposer une couche sur la mousse, compléter de mousse à hauteur. Disposer sur le dessus quelques brisures de meringue supplémentaires et une framboise pour décorer.
Réserver au froid au moins 3 heures et servir frais.