samedi 15 novembre 2014

Brotchen Foltchep (soupe de poireaux aux flocons d’avoine irlandaise)

En ce moment, je n'ai pas vraiment le temps de cuisiner pour moi car je travaille sur un gros projet, alors je vous propose une petite soupe vite fait bien fait mais terriblement réconfortante ! 
Certes, ce n'est certainement pas la soupe la plus photogènique mais c'était délicieux ! Un vrai bol de réconfort, tout doux, tout moelleux. Je parie même qu'elle plaira aux enfants récalcitrants à la soupe et/ou aux poireaux ! 

Il s'agit d'une soupe irlandaise, le brotchen foltchep, ou soupe de poireaux aux flocons d'avoine. 

Préparée avec à peine 5 ingredients dont seulement les poireaux sont frais, prête en 30 minutes, c'est parfait pour se réchauffer un soir d'hiver après une grosse journée ou une balade ! 

J'ai vue cette soupe réalisée sur Cuisine+ et elle m'a fait tout de suite envie car j'adore les flocons d'avoine, et je me disais que dans une soupe, c'était parfait pour épaissir le bouillon sans ajouter de pommes de terre.
J'aime beaucoup la soupe de poireaux-pomme de terre, mais je n'arrive jamais à retrouver le goût de celle de mon enfance. alors, autant changer radicalement la recette pour en faire une autre.  
Je vous donne la recette telle qu'elle est donnée dans l'émission, comme je l'ai faite et c'était parfait. 
Pour les quantités, ça donne 4 bols pas très gros, alors si vous la faites pour deux personnes, ce sera un dîner complet parfait ! 

Pour 4 personnes:
100g de flocons d’avoine
30g de beurre
3 poireaux
70 cl de bouillon de volaille
30cl de lait
Sel, poivre
1 pincée de muscade
en option :
Quelques feuilles de persil frais
De la crème fraîche

Fendez les poireaux en deux, rincez les et détaillez les en petits morceaux. Faîtes fondre le beurre dans une sauteuse, ajoutez les flocons d’avoine, laissez-les dorer quelques minutes jusqu'à ce qu'ils soient légèrement dorés en remuant constament avec une spatule.
Ajoutez le bouillon de légumes et le lait. Ajoutez ensuite les poireaux, assaisonnez. Portez à ébullition puis laissez mijoter 30 minutes environ.
La consistance de la soupe doit être épaisse et presque sans bouillon.

Servez la soupe, et éventuellement ajoutez une cuillère de crème fraîche et quelques feuilles de persil.





samedi 8 novembre 2014

Brioche au sucre et à la fleur d'oranger sans pétrissage


Une petite boulange, tiens, ça faisait longtemps ! 


Aujourd'hui, je vous propose une recette de brioche très facile, sans pétrissage. C'est un avantage certain quand on ne possède pas de robot pâtissier ou de machine à pain car souvent, le pétrissage c'est long à la main ! Et le week end, on n'a pas toujours envie de travailler ! 
Cette recette est tirée du livre d'Eva Harlé, "Pains en un tour de main" aux Editions Hachette pour lequel j'ai eu le plaisir de faire le stylisme il y a quelques mois et qui vient de sortir. 
Ici, c'est le temps qui fait tout. Les poussées sont un peu plus longues mais les efforts réduits d'autant. 
Un simple mélange rapide à la cuillère en bois et on laisse lever tranquillement. 
Comme il n'y a pas beaucoup de boulot, j'ai décidé de faire une brioche tressée parce que le rendu est toujours joli. Et on fait la seconde levée dans un moule à cake pour avoir une brioche régulière et facile à trancher. Si vous ne voulez pas la tresser, faites 4 boules et posez les côte à côte dans le moule, ce sera très joli aussi ! 
En bonne provençale, j'ai parfumé ma brioche avec de l'eau de fleur d'oranger, mais on pourrait choisir un autre parfum comme le zeste de citron, d'orange, de la vanille... dans ce cas, ajouter 2 cl d'eau si votre parfum n'est pas liquide. 

Vous pouvez trouver des informations sur ce livre en suivant ce lien

Pour un moule à cake : 


250 g de farine
10 g de levure fraîche de boulanger (ou un demi sachet de levure de boulanger déshydratée)
50 g de sucre en poudre
1 demi cuillère à café de sel
1 œuf
50 g de beurre fondu
8 cl de lait tiède
3 cuillères à soupe d'eau de fleur d'oranger
1 jaune d’œuf (pour la dorure)
Grains de sucre

Diluer la levure dans le lait tiède dans un bol. Laisser reposer pendant 5 mn sur votre plan de travail.
Dans un saladier, verser la farine, le sucre, le sel, le beurre fondu, l'eau de fleur d'oranger et l’œuf battu. 
Ajouter le mélange lait-levure puis mélanger la pâte à l’aide d’une cuillère en bois pendant 2 mn. La pâte est très collante, c’est normal.
Couvrez le saladier à l’aide d’un morceau de film alimentaire et laisser lever la pâte dans un endroit tiède (à côté du radiateur ou dans le four préchauffé à 40° et éteint par exemple) pendant environ 1h30. La pâte doit doubler de volume.
Au bout de ce temps, dégazer la pâte (c'est-à-dire appuyez sur la pâte pour en faire ressortir l'air).
Diviser la pâte en trois morceaux égaux. Sur le plan de travail fariné, rouler les morceaux en trois boudins réguliers. Coller les trois extremités des boudins puis les tresser. Appuyer sur la fin de la tresse pour souder et rentrer légèrement les deux extrémités sous la brioche pour créer de jolis côtés
Déposer la pâte dans un moule à cake préalablement beurré et fariné ou bien recouvert de papier sulfurisé.
Couvrir le moule à l’aide d’un torchon et laissez reposer la pâte dans un endroit tiède pendant une bonne heure à nouveau.
Préchauffer le four à 180° (th.6) en retirant le moule du four avant ! 
Au bout de la seconde levée, badigeonner délicatement le dessus de la brioche d’un jaune d’œuf battu avec une cuillère à soupe d'eau à l’aide d’un pinceau et parsemer le dessus de la brioche de grains de sucre.
Faire cuire la brioche pendant 30 mn à 180°, jusqu’à ce qu’elle soit bien dorée.


Laisser refroidir quelques minutes avant de la démouler sur une grille.



vendredi 31 octobre 2014

Courges farcies végétariennes

Ma maman me gronde régulièrement en me disant que dans mes recettes, il y a toujours plein d'ingrédients bizarres qu'elle ne connait pas ou encore qu'elle ne trouve pas en province...
Elle n'a pas tort, à Paris, c'est plus facile de s'approvisionner en choses bizarres ou en produits exotiques surtout pour une curieuse invétérée comme moi !

Alors aujourd'hui, une recette avec des ingrédients très classiques et trouvables partout !
Des courges, ça tombe bien, c'est la saison !
Du riz et des lentilles vertes, ça tout le monde en a dans ses placards...
Quelques légumes comme céleri branche, oignon, carotte, ail : là encore, je suis dans les clous...
Du comté râpé, je suis encore bonne...
Quelques raisins secs : bon, là on rejoint quelques saveurs un peu plus originales mais rien d'insurmontable !
D'accord, d'accord, des graines de tournesol et de courge, mais franchement, fais un effort maman, c'est bon pour la santé ! et puis c'est aussi pour faire joli sur le dessus, alors...

Dans cette recette, j'ai associé lentilles et riz. C'est une habitude peu usitée dans notre cuisine traditionnelle mais une association bien connue des végétariens. En effet, cuisiner ensemble (ou associer lors d'un repas) légumineuses et céréales permet d'obtenir le meilleur des protéines végétales de chacun des ingrédients. D'ailleurs, partout dans le monde, on retrouve ce type de mélange fait instinctivement par les cuisines ancestrales : couscous et pois chiches au Mahgreb, lentilles et riz en Inde ou en Orient, haricots rouges et riz au Mexique...

Le résultat des légumes farcis gourmands et végétariens qui changent un peu de nos tomates.

Allez hop, la recette !

Pour 2 personnes en plat unique ou 4 avec un accompagnement comme une salade

2 petites courges (type patidou, mini jack be little, delicata, petit potimarron, mais vous pourriez choisir de farcir une courge plus grande à partager) J'ai utilisé une petite jack be little et une delicata, chacune d'environ 300 g chacune.
50 g de lentilles vertes
80 g de riz
2 branches de céleri
1 carotte
1 oignon
1 gousse d'ail
2 cuillères à soupe de raisins secs
sel, poivre,
une pincée de curcuma
une pincée de cumin en poudre
4 grosses pincées de comté râpé pour gratiner

Mettre les lentilles et le riz à tremper environ 1 heure avant, dans de l'eau froide et les raisins secs dans un peu d'eau chaude pour qu'ils gonflent.
Couper les courges en deux et enlever les graines. Les disposer dans un plat, couvrir de film plastique et passer tel quel 6 minutes au micro ondes à pleine puissance jusqu'à ce qu'elles soient juste tendres. On peut aussi les faire précuire à la vapeur si on préfère. Si on ne les précuit pas ainsi la farce serait désséchée le temps que les courges soient cuites.
Dans un robot, mettre l'ail, le céleri, la carotte coupée en rondelles, l'oignon et  hacher finement le tout.
Verser ce hachis dans une sauteuse avec une cuillère à soupe d'huile et faire revenir quelques instants.
Ajouter les lentilles et le riz ainsi qu'un bol et demi d'eau, une pincée de sel, du poivre et les épices. Faire cuire à petits bouillons, à couvert pendant 20 minutes en remuant de temps en temps environ jusqu'à ce que les lentilles soient cuites et que toute l'eau soit absorbée.. Ajouter les raisins secs égouttés.
Farcir les courges égouttées et les placer dans un plat à four.
Saupoudrer de comté râpé et de graines de tournesol et de courge.
Passer 20 minutes au four à 180° et terminer au grill si le dessus n'est pas assez doré.


vendredi 24 octobre 2014

Frittata au kale, cheddar et piment chipotle


Aujourd'hui une petite idée rapide pour un déjeuner tout simple.
J'aime beaucoup les frittata,ces sortes d'omelettes cuites à la fois à la poêle et sous le grill du four.
On peut y mettre plein de légumes, tous nos petits restes et en moins de 20 minutes, on a un repas complet très satisfaisant !
Aujourd'hui, c'est avec du kale, ce fameux chou frisé qu'on commence à s'arracher chez nous mais connu depuis longtemps par nos amis anglo saxons (et anciennement chez nous aussi, sous le nom de chou... à vaches ! parce qu'il était destiné à la nourriture des bêtes). Pour être tout à fait honnête, il n'a pas un intérêt gustatif immense, il n'a même presque pas le goût caractéristique des choux. Ce qui peut être un avantage, je vous l'accorde, pour les personnes n'en raffollant pas ! Mais il est bourré de bonnes choses, c'est un légume vert très sain, surtout qu'on le trouve essentiellement en bio. Alors, aucune raison de s'en priver dans des soupes, des sautés ou autres salades.
Le chipotle, c'est un piment séché et fumé, assez doux mais bien parfumé. Il est venu apporter une petite touche à peine piquante bienvenue.
Et le cheddar, c'est un fromage goûteux qui est venu gratiner le dessus de ma frittata.
Accompagnée d'un ou deux petits scones au cheddar eux aussi, c'était un déjeuner parfait !

Allez hop ! la recette !

Pour une personne :

2 branches de kale (ou des épinards, des blettes, du brocoli cuit vapeur ou tout autre reste de légumes cuits)
1/2 piment chipotle
1/2 gousse d'ail hachée
20 ou 30 g de cheddar râpé
2 oeufs
1 cuillère à soupe de lait
sel, poivre
un filet d'huile de tournesol

Faire tremper le piment dans un peu d'eau chaude pendant 15 minutes, l'égoutter puis enlever les graines et le détailler en dés.
Retirer les grosses côtes du kale et l'émincer finement. Le mettre dans une poêle avec l'ail et le piment ainsi qu' 1 cm d'eau au fond, couvrir et faire cuire 5 minutes à couvert jusqu'à ce qu'il soit tendre.
Battre les oeufs avec le lait, sel et poivre.
Mélanger le kale cuit et égoutté avec les oeufs battus. Faire chauffer l'huile dans une petite poêle pouvant passer au four. Verser le mélange oeufs-légumes. Faire cuire à feu doux pendant 5 minutes sans remuer.
Parsemer le dessus de la frittata avec le cheddar râpé et placer sous le grill du four pour 5 à 8 minutes, le temps que les oeufs aient fini de cuire et que le dessus soit doré.
Servir chaud, tiède ou froid avec une salade et du pain ou des scones.