vendredi 9 décembre 2011

Mon premier pain maison ! et fougasse ail romarin



Après la brioche, le pain ! Il semblerait que j'aurais comme qui dirait une légère obsession en ce moment avec la levure de boulanger et la boulange maison... Ça va me passer, je le sais, mais en même temps, c'est tellement agréable à faire et très valorisant aussi...

Alors cette fois ci, je me suis lancée dans un pain tout simple, avec de la farine semi complète. Et comme j'étais lancée, j'ai prélevé un peu de pâte que j'ai aromatisée d'ail et de romarin pour faire une petite fougasse qui me rappelle le goût de ma Provence natale. Après tout, la fougasse, c'est de la pâte à pain aromatisée, traditionnellement de gratelons (des sortes de lardons) ou d'olives. C'est aussi une proche cousine de la focaccia italienne où l'on rajoute à la pâte de l'huile d'olive, du sel (habituellement, le pain n'est pas salé en Italie) et des herbes.
Alors ici, j'ai mixé les deux traditions, et j'ai rajouté un peu d'huile d'olive, une petite branche de romarin dont j'ai haché les brins finement et une gousse d'ail hachée également ainsi qu'un peu de fleur de sel.



allez hop ! la recette !

pour un beau pain et une petite fougasse

500g de farine semi complète bio + un peu pour pétrir
15 g de levure de boulanger fraîche
1 cuillère à soupe de sel fin
1 cuillère à soupe de sucre en poudre
30 cl d'eau (mais la quantité peut varier, à ajouter petit à petit)

Prélever un peu d'eau tiède et y délayer la levure de boulanger.
Mélanger dans un saladier la farine, le sel et le sucre.
Verser la farine sur le plan de travail et former un puits avec
le fond du saladier (photo 1).



Verser la levure délayée et un peu d'eau et commencer à mélanger avec le bout des doigts en ramenant la farine petit à petit vers le centre sans "casser" les bords du puits (photo 2), puis quand l'eau est absorbée, en rajouter petit à petit et continuer à incorporer la farine au fur et à mesure. vous n'aurez peut être pas besoin de la totalité de la quantité d'eau mesurée.  Former une boule de pâte qui est encore un peu collante.








Poudrer d'un peu de farine et commencer à pétrir en écrasant la pâte avec la main (photo 3) puis en reformant une boule et ainsi de suite pendant au moins 5 bonnes minutes et en rajoutant éventuellement un peu de farine si la pâte devient collante. (Et oui, c'est du sport le pétrissage !)






                                                                              

  Placer la boule de pâte dans le saladier propre et couvrir d'un torchon. Placer dans un endroit chaud  (le four préchauffé à 40°, près d'un radiateur ou posé sur une grille posée elle même sur une assiette placée sur une casserole d'eau chaude). La pâte va doubler de volume. Il faut compter une bonne heure voire une heure et demi, cela dépend de la température de la pièce. (photos 4 et 5)                                                                     




Dégazer, c'est à dire pétrir à nouveau, la pâte quelques instants.
C'est à ce stade que l'on peut rajouter des ingrédients pour aromatiser son pain. Comme je voulais un pain nature et une petite fougasse, j'ai divisé ma pâte en 2/3-1/3.
Façonner le pain en formant une boule plus ou moins allongée, c'est comme vous voulez.
J'ai rajouté à la plus petite partie de pâte une gousse d'ail hachée, un petit brin de romarin haché également et une ou deux cuillères à soupe d'huile d'olive, j'ai roulé la pâte dedans puis continué à pétrir jusqu'à ce que la garniture soit bien mélangée. Aplatir le pâton pour former une grosse galette.
Déposer les deux sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et remettre au chaud pour faire lever et doubler à nouveau de volume (photos 6 et 7). Entailler le dessus du pain de quelques coups de couteau et la fougasse d'entailles plus profondes que vous écarterez légèrement. Poudrer d'un peu de farine.


 
Préchauffer le four à 220 °
Cuire 25 minutes la fougasse et 35 minutes le pain, jusqu'à ce qu'ils soient dorés et que le pain sonne creux quand vous le tapotez.
Laisser refroidir sur une grille et conserver enveloppé dans un torchon.
Ce pain s'est très bien conservé pendant trois jours et était délicieux grillé au petit déjeuner.

2 commentaires:

cece a dit…

ils sont superbe

http://vive-les-gourmandise.avoirunforum.com/

Laurent [aka Kitchen Chick] a dit…

J'ai la flemme... Tu m'en apportes un, demain matin, à la sortie du four ?